Zone CEMAC : taux de croissance projeté à 3% en 2018

Après une année 2017 sans croissance, les prévisions économiques sont bonnes en 2018 pour les pays de la zone CEMAC, avec une progression attendues de 3% pour la sous-région.

 

Les pays de la CEMAC (Cameroun, République Centrafricaine, République du Congo, Guinée équatoriale, Tchad) devraient renouer avec la croissance en 2018. C’est du moins ce qu’affirme Mahamat Abbas Tolli, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), projetant le taux de croissance sous-régionale à 3% en 2018, contre une croissance nulle en 2017 et négative (-0,2%) en 2016.

Ces bonnes performances sont attribuées à la mise en œuvre de programmes nationaux avec le FMI et au raffermissement des cours des matières premières, notamment le pétrole (dont le baril se négocie actuellement à 63 dollars). A cela s’ajoutent les efforts de diversification de l’économie engagés dans la plus part des pays de la sous-région.

 

De belles tendances, à confirmer cette année

 

Certes, il s’agit la de prévisions, qui devront se confirmer en résultats concrets cette année (la zone Afrique de l’Est restera la plus dynamique du continent avec une croissance sa croissance attendue de 5,8 en 2018), mais ces prévisions font plaisir à voir et attestent, si il en était besoin, du potentiel énorme résidant dans les pays de la zone.

De l’avis des spécialistes, l’année 2018 sera sous le signe d’une reprise économique dans toutes les régions du monde, en raison notamment du dynamisme économique observé en Europe, au Japon, en Chine et aux Etats-Unis.

You may also like

Leave a comment