Olam officialise au Gabon l’ouverture de sa plus grande usine d’huile de palme du continent

Le géant singapourien de l’agro-alimentaire Olam a annoncé l’ouverture, le mardi 11 avril dernier au Gabon de sa plus grande usine d’huile de palme en Afrique.

 

C’est via un communiqué que le groupe, leader international de l’industrie agro-alimentaire, a officialisé l’ouverture de sa plus grande usine du continent, la deuxième du groupe dans le pays. « D’une superficie de 17 hectares, l’usine permettra de traiter 90 tonnes métriques de régimes de palmier par heure et de produire 138 700 tonnes métriques d’huile de palme par an ».

Cette ouverture est en effet synonyme de belles retombées économiques en perspective pour le Gabon, ainsi que d’un pas supplémentaire vers une diversification économique nécessaire aux pays producteurs de pétrole en Afrique, des experts estimant ainsi que d’ici une décennie, le palmier à huile pourrait rapporter autant de revenus que le pétrole au pays.

 

Production équitable

Très affecté par la baisse des coûts du baril de brut depuis 2014, le Gabon s’est lancé dans un plan de diversification de son économie, en mettant notamment l’accent sur l’agriculture, peu développée jusqu’alors dans ce pays de forêts.

Le communiqué du groupe indique que, « l’huile produite sera certifiée RSPO [Roundtable on Sustainable Palm Oil], ce qui garantit une huile de qualité, respectant les standards du label ».

En février, Olam s’était engagé à suspendre temporairement le défrichement des forêts primaires du Gabon, l’une des grandes réserves de biodiversité en Afrique, suite à un accord avec l’ONG Mighty Earth.

 

Perspectives

Présent au Gabon depuis 1999, le groupe agro-industriel singapourien y est actif dans l’huile de palme, l’hévéa, l’engrais et dans le développement de la zone économique spéciale de Nkok. Le groupe compte 4 400 employés dans le pays.

Une bonne nouvelle donc, pour l’activité économique gabonaise.

You may also like

Leave a comment