Microsoft et Ecobank s’associent pour développer la digitalisation de l’Afrique

Le géant technologique américain et la banque panafricaine unissent leurs forces pour soutenir la digitalisation des services de proximité des administrations du continent, sur la base d’un récent protocole d’accord quelques jours avant la grande messe technologique africaine, organisée par Microsoft, en février prochain au Kenya.

 

Microsoft et Ecobank s’associent pour la digitalisation de l’Afrique. Un protocole d’entente vient d’être signé, ayant pour objectif d’accompagner les efforts des gouvernements pour moderniser et élever les standards des grandes villes du continent grâce à des solutions numériques de pointe.

La collaboration vise les secteurs qui auront l’impact le plus immédiat et le plus important pour les pays africains : les décaissements de bourses et les frais de scolarité dans le secteur de l’éducation, la collecte par la municipalité auprès des vendeurs du marché et des petites boutiques, les règlements pour les licences des véhicules et de permis de conduire ainsi que pour les e-Visa et les e-Passeport. L’accord prévoie également la mise en œuvre d’un programme complet d’e-compétences et d’alphabétisation digitale. D’autres domaines clés tels que l’enregistrement des terrains et le recouvrement des droits dans les services municipaux et hospitaliers devraient faire l’objet d’une modernisation considérable.

 

Microsoft en chef d’orchestre de la grande-messe de la tech en Afrique

 

Microsoft organisera par ailleurs les 2 et 3 février prochain à Nairobi, son événement africain phare : NextTech Africa. Sur le thème du « Building for Africa » (Bâtir pour l’Afrique), l’événement a pour but d’aborder différentes questions de la conception technologique adaptée au contexte local des affaires, ainsi que les moyens pour faciliter le développement des start-ups africaines.

You may also like

Leave a comment